Bruxelles, ma belle, sois rebelle !


C'est l'histoire d'un mec dont c'est pas le métier. Je veux dire que lui ne fait pas profession d'organiser des salons, et encore moins des salons de vin. Parce qu'en temps normal, il vend des pilules. Au 1153, Chaussée de Mons, à Anderlecht. Oui, Anderlecht, vous savez, cette ville de la banlieue de Bruxelles dont on entendait parfois parler dans les journaux à cause d'une équipe de football qui doit être réputée, mais qui depuis quelques jours fait la Une pour des raisons encore plus idiotes que le ballon rond.


Le mec, c'est Patrick Böttcher (photographié ci-dessus par Benjamin Poussardin). Et si je vous parle de lui aujourd'hui, c'est parce que je sais qu'il se fait un sang d'encre. Oh, bien sûr, avec les journées (et les nuits) bizarres que vit la Belgique, il est loin d'être le seul. Mais, même si la chose dans ce contexte peut sembler anecdotique à beaucoup, Patrick, lui, se fait du souci pour un évènement considérable pour lui et tous ses amis, sa fête annuelle, fruit d'une énorme somme de travail et d'investissements personnels: il organise le week-end prochain à Bruxelles: Vini, Birre, Ribelli.
Ce salon, qui se tiendra cette année au stade du Roi Baudoin, c'est son bébé. Coûte que coûte, il a décidé de le maintenir. Et il a raison! Comme je l'ai maintes fois écrit, ne faisons pas cadeau aux nazislamistes de notre peur, et surtout, faisons tout pour continuer à vivre comme si de rien n'était. "Keep calm and carry on", vous vous souvenez bien sûr de ce slogan plagié jusqu'au ridicule, jusqu'à en devenir un médiocre gimmick publicitaire, vous vous souvenez du courage des Londoniens? Eh bien, il y a un peu de ça.


Si vous êtes à proximité, si vous avez le temps, que vous aimez le vin (et la bière) à tendance naturiste, n'hésitez pas une seconde, foncez samedi et dimanche prochain à Vini, Birre, Ribelli. Regardez le programme et tout le reste, c'est ici, au bout de ce lien. C'est là que vous saurez si, comme j'en suis persuadé, le salon aura bien lieu*, ne les embêtez pas au téléphone.
Je croise les doigts pour que tout se passe bien cette semaine en Belgique, une Belgique dont par parenthèse le civisme et la responsabilité des médias m'ont impressionné hier, si loin de notre pauvre BFMTVisme franchouillard. Espérons, donc, et soyez nombreux à aller faire la fête, à aller prendre du plaisir au stade du Roi Baudoin. Oui, le plaisir, vous savez, ce que haïssent le plus les dégénérés que nous allons bientôt vaincre. Tiens, ça n'a rien à voir, mais pour le coup, je vous offre un peu de Bruxelles, en VO…




Et aussi en VF, grâce à un de nos chers disparus.




* Normalement aux dernières nouvelles, c'est bon, mais il faut absolument aller acheter un ticket ici.

Commentaires

  1. Une ville rebelle et du vin, et de la bière, effectivement, y'a rien de plus beau ! Patrick, on est avec toi !

    RépondreSupprimer
  2. Par l'esprit je serai avec vous! Bon Salon!

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés